Randonnées d’été

L’été, c’est un temps de randonnée. Alors prenons de la hauteur, direction la montagne, du côté de La Plagne. Ici, pas de ski, on chausse ses baskets ou ses sandalettes. Et les seuls cols qu’on remonte, ce sont ceux de l’Iseran et du Petit Saint-Bernard. Quelques étirements, un petit échauffement, et en avant !

Montagne Parc de la VanoiseLac de la Plagne

Dépaysant et vivifiant, le Parc national de la Vanoise nous fait passer par mille sentiers, parfois enneigés, merci le dénivelé. De Rosuel au Prariond en passant par le Lac de la Plagne, ces chemins nous enveloppent de leurs parfums, où telles des abeilles, on butine de fleurs en fleurs… Au gré de nos balades, on fait aussi de jolies rencontres avec des marmottes, mais aussi leurs prédateurs vautours (gypaètes barbus). Encore plus magique, on tombe nez à nez sur une harde de bouquetins ! Il s’agit de ne pas s’approcher, à moins de souhaiter se faire dégommer. Et en montant toujours plus haut, nous aurons la chance d’observer, seuls sur des territoires enneigés, une étagne et son cabri. Il fait froid, mais ça nous laisse sans voix.

Etagne et son cabriMarmotteHarde de bouquetins

Histoire de se réchauffer, on redescend pour la cérémonie de clôture de l’Académie-festival des Arcs à Bourg-Saint-Maurice, puis on se régale au Refuge et son menu végé (gaspacho tomate chèvre, clafoutis tomate courgette crème de cèpe, croziflette, marquise au chocolat… ou comment s’auto-donner faim), avant de reprendre la route pour La Thuile, côté italien, et son marché local artisanal.

Parc de la VanoiseLac de la PlagneParc de la Vanoise, Savoie

Après la hargne de la montagne, la sécheresse de l’Ardèche ! C’est sous un soleil de plomb que nous débarquons, prêts à nous racler les Gorges, direction le Pont d’Arc. La grotte Chauvet (récemment inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco) n’étant pas encore ouverte au public, filons vers la grotte Madeleine, à Saint-Remèze, pour admirer ce que la nature fait de merveilleux. Stalactites rejoignant stalagmites, cavités bien mises en valeur par un spectacle son et lumière envoûtant… Les Hommes ne sont pas en reste, eux qui ont su préserver Vogüé, Balazuc, Largentière, Labaume, Aiguèze, Vinezac, classés Plus Beaux Villages de France ou villages de caractère. Le voyage dans le temps continue entre châteaux, maisons ardéchoises, églises et magnaneries… Avant de découvrir, caché du côté de Chassiers, dans le hameau de Chalabrèges, un havre de paix nommé Mas des Faïsses.

Gorges de l'ArdècheGrottes de la MadeleineAiguèze

Véritable oasis de vie, cette ferme auberge écologique est, selon les mots des maîtres des lieux, « ni un hôtel ni un restaurant, et pourtant on y dort et on y mange souvent mieux qu’ailleurs, et sûrement autrement ». Dans ce lieu éco-construit, où la table d’hôte est bio et fleurie, l’accueil se fait chaleureux. Familial même. Chez Yvette et Robert, le dépaysement n’est pas garanti, il est naturel ! A l’accueil, aux fourneaux, la réservation, la compta et la gestion, on retrouve cet ancien journaliste, directeur d’agence de presse et professionnel du tourisme. Au jardin, au potager et à la construction, c’est la menuisière de formation passée ensuite sur les bancs de l’agriculture bio. Adepte de la permaculture et ayant réussi l’exploit de faire pousser dans ce désert aride, elle accueille même des stagiaires venus des 4 coins de la France ! Et pour couronner le tout, une rivière à proximité, pour une baignade au naturel.

Le rafraîchissement et la descente des Gorges passés, cap vers le Sud ! Le chant des criquets, soleil et ciel bleu en continu, et voilà Aix-en-Provence. Au pays de Zola et Cézanne, tout est tableau. La ville regorge de trésors locaux, entre marchés, musées, places et fontaines, ou encore édifices comme l’enchanteur Pavillon Vendôme. En visitant la chapelle de la cathédrale Saint-Sauveur, on tombe même sur une artiste ! Paule Romas, spécialiste de la peinture au couteau, ex professeur d’arts plastiques, ayant accessoirement exercé aux Etats-Unis et remporté plusieurs prix… rien que ça ! Son parcours de vie, sa bonne humeur et ses influences caribéennes comme florentines font de cette artiste une belle découverte, égayant ce lieu pourtant austère.

Pour illuminer encore davantage notre périple, nos amis T&K nous rejoignent rapidement. On se mettra à l’heure provençale en dégustant les copieux tapas de La Cita, arrosés de la traditionnelle sangria, avant de partir à l’assaut de la montagne Sainte-Victoire, ou Mont Venturi en occitan provençal ! Ce massif, labellisé « Grand Site de France », était la muse de Paul Cézanne, qui possède aussi son refuge sur le chemin. Située à 946m d’altitude, la Croix de Provence permet d’apprécier le paysage aixois dans toute sa splendeur, c’est donc notre objectif. Bien entendu, nous choisissons le parcours le plus escarpé, et en avant pour une ascension pleine de sensations ! En plein cagnard, nous n’avons pas chômé, et on a bien fait. Certains passages sont littéralement à gravir (merci le Mur de Lyon), la chaleur se fait toujours plus forte, alors on se ressource auprès des oliviers, de la végétation méditerranéenne, des reliefs, du barrage de Bimont… Avant, ô joie, d’atteindre le Prieuré, et plus haut encore, la fameuse Croix de Provence d’où on peut admirer le paysage avec une vue panoramique à 360°. Trois premières croix s’étant détériorées entre les XVIe et XIXe siècles, celle qu’on aperçoit désormais date de 1875, dressée afin de repousser la variole et l’après-guerre franco-prussienne. Chaque face possède même une inscription dans une langue différente : en direction de Rome (latin), Paris (français), Marseille (grec) et Aix-en-Provence (provençal). Autant dire qu’on voyage !

Montagne Sainte VictoireAix-en-ProvenceCalanques Cassis

Et après ce cours pratique d’histoire et de sport, passage obligé par les Calanques, Cassis et Port-Miou en tête. Sur la route du passé, on redécouvre le patrimoine du littoral. Et pour finir en beauté, fruits de mer Au Grand Bleu, marché nocturne, et des feux d’artifice sur le thème des films, en hommage au compositeur John Williams. Vient finalement le moment de rentrer, bercés par les vagues.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s