Genève : de la Suisse, naturellement !

Choc culturel à l’horizon ! Une ville où les gens, souriants, prennent l’initiative d’aider les touristes, où les voitures – nécessairement imposantes et coûteuses – s’arrêtent dix mètres avant pour laisser passer les piétons, où la fourchette pour tout simple plat de restaurant commence à 30 CHF, où la diplomatie internationale côtoie le monde des finances, où l’urbanisme fait corps avec la nature, où la minuscule superficie contraste avec la démesure économique… Petit aperçu de Genève.

Mont-Blanc

Pont des BerguesArbres en lumière

Si on ne la surnomme pas « ville lumière », la métropole suisse n’en est pas moins éblouissante, comme en témoignent les illuminations des fêtes de fin d’année. Le marché de Noël de Carouge, le festival « Arbres en lumière », le pont des Bergues traversé par des dentelles blanches éclatantes : la ville brille de mille feux ! Pour reposer nos yeux, on s’émerveille du cadre naturel, entre le lac Léman et son Jet d’eau, la vue en arrière-plan du non moins fameux Mont-Blanc, le jardin botanique comme le jardin anglais, l’horloge fleurie ou encore la pointe de la Jonction et son parc zoologique.

Genève vue de la Cathédrale Saint-PierreCathédrale Saint-Pierre

On peut aussi apprécier une bonne fondue suisse sur l’eau (et la vue magnifique depuis la jetée des Pâquis) comme sur terre, entamer une marche digestive à travers les ruelles du « vieux bourg », avant de prendre de la hauteur dans la cathédrale Saint-Pierre et ses 157 marches. Après une telle escalade, une escapade à bord des navettes fluviales « Mouettes Genevoises » sur le lac Léman est la bienvenue !

Jetée des PâquisJet d'eau lac Léman

Particularité de la ville en matière de transports en commun, l’absence de métro : on se déplace donc exclusivement en tramway, bus ou bateau. Avant d’amarrer au prestigieux Victoria Hall pour le concert de Noël de l’Orchestre de la Suisse Romande, qui, en nous invitant, nous offrira nos cadeaux en avance. Et là, entre la Valse n°2 de Chostakovitch et les interprétations de la Panthère rose, des Looney Tunes ou encore des Simpson, nos oreilles s’émoustillent et nos pieds frétillent ! Décidément chanceux, le Musée Ariana nous convie également au vernissage de sa nouvelle exposition intitulée « Food – une réflexion sur la Terre nourricière, l’agriculture et l’alimentation ». Pour y arriver, il pourrait être judicieux de commencer par baisser le coût de l’alimentation locale…

Orchestre de la Suisse Romande au Victoria Hall

Musée ArianaMaison d'Hansel & Gretel

Après le CERN et le Musée d’Art et d’Histoire, retour à l’auberge de jeunesse, où on s’accorde tous à dire que Genève, par la composition de sa population, est une ville davantage française que suisse. En effet, à seulement dix minutes de la ligne de démarcation, les travailleurs frontaliers sont légion ! Comme le sont nos deux covoitureurs, qui n’oublieront pas de nous vendre la ville en nous rappelant à quel point on pourrait s’en mettre plein les fouilles.

Mouettes genevoises bateauPhare des Pâquis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s