Le boulot, ça a parfois du bon

Un boulot, c’est d’autant plus intéressant quand on peut voyager en même temps. Tiens, et si on me faisait commencer à Québec ? Quoi, tous frais compris ? Du train à l’hôtel, du petit-déjeuner au dîner, en passant par les taxis ? Alors, je dis oui.

C’est donc après une nuit blanche – impossible de dormir par crainte de ne pas me réveiller – que je pars attraper mon train de 7h10 par un frais lundi matin. Complètement à la ramasse, je remarque à peine les beaux efforts de la gare pour célébrer Noël. Arrivé à Québec, il fait froid. Tous mes frais professionnels étant déductibles d’impôt pour l’entreprise – comme me l’a si bien fait remarquer un chauffeur de taxi -, ce sera donc mon moyen de locomotion privilégié. Un accueil des plus agréables, des sourires à tout bout de champ, des collègues aux petits soins… forcément, quand on n’y est pas habitué, ça surprend. Une journée qui passe à la vitesse de l’éclair, le temps d’inspecter les lieux, d’allumer mon nouveau laptop et de discuter avec un peu tout le monde.

Allez hop, taxi direction l’hôtel Must qui porte, il faut bien l’avouer, plutôt bien son nom. Des pancartes placardées sur tous les murs rappellent d’ailleurs systématiquement l’ensemble des services disponibles. La chambre 412, si elle n’en est pas munie, n’en est pas pour autant démunie : plus grande et plus fournie qu’un appartement parisien, elle me ferait même regretter mon logement montréalais. Mais le réceptionniste, à la question « y a-t-il de bons restaurants dans le coin ? », m’a répondu le plus sérieusement du monde « il y a Tim Hortons, McDonald’s et la pizzeria de l’hôtel »… Nan mais je veux dire sans déconner ?! Finalement, ce sera le Tuscanos, unique bon restaurant italien parmi toute la junk food pullulant aux alentours.

Deuxième jour et rebelote, et un collègue décidément bien sympathique me ramène même à mon hôtel après le travail. Bon, où dîner sachant qu’il n’y a rien d’autre de bon ? Finalement, ce sera un tour au spa, puis une pizza commandée au room service (32$ ça pique !) devant TV5 Monde, et au lit !

Un dernier jour dans la même veine que les deux précédents et c’est le retour à la réalité. Et grâce à un WiFi ultra performant, le voyage ne pouvait pas mieux se terminer. C’était sans compter sur le tout nouveau (et avant-gardiste) signal sonore de fermeture des portes de la STM, sobrement surnommé « Dou-dou-dou », et qui n’est pas sans rappeler les alertes de la SNCF…

Noël à la Gare centrale !Un sac, des billets, paré pour le voyage !

Hôtel MustAffichés vraiment partout, les services de l'hôtel Must

Chambre Hôtel MustChambre Hôtel Must 2

Soirée Spa Pizza TV WebRestaurant Tuscanos

Une réponse à “Le boulot, ça a parfois du bon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s