Sur Chicago, il souffle comme un vent de musique

12h de route ne m’avaient pas suffi, je reprends donc du service avec cette fois 18h au compteur, histoire d’écrire une nouvelle page, à Chicago cette fois.

Troisième plus grande ville des Etats-Unis, Chicago est restée célèbre pour son grand banditisme, Al Capone en tête. C’est justement à Bronzeville, district historico-ethnique – Abraham Lincoln, la guerre de Sécession et l’abolition de l’esclavage – malheureusement mitraillé par la pauvreté, que nous prenons nos quartiers. Alors lorsqu’on dîne à côté d’un coffre-fort au Bedford, ancienne banque aménagée en restaurant chic, c’est un peu un comble.

Streets - Chicago History MuseumBedford Bank Restaurant

Mais Chicago est aussi l’un des berceaux de la musique afro-américaine, entre blues et jazz. Et le hasard faisant bien les choses, le vent nous porte aux portes de l’incontournable Chicago Jazz Festival, un régal ! On ne pouvait pas non plus passer à côté du Buddy Guy’s Legend, temple du blues, entre musique et comédie.

Chicago Jazz Festival

Blues Jazz PostersBuddy Guy's Legend

Et quand la Nature se charge de nous rappeler que Chicago est surnommée « la ville du vent », les instruments à vent laissent place aux éléments. Faire trempette dans le Lac Michigan, se balader en musique le long du brumeux Navy Pier ou prendre de la hauteur dans le Ferris Wheel, ça décoiffe ! Port oblige, fruits de mer seront au menu du Bubba Gump Shrimp Co. Ce nom ne vous dit rien ? Mais si ! Souvenez-vous de l’homme racontant son incroyable histoire à des passants, assis sur un banc. Vous y êtes. Des serveurs qui nous font patienter avec un quiz sur Forrest Gump, le film qui passe en boucle sur plusieurs écrans, une déco qui rend nostalgique…

Centre-ville depuis Navy PierNavy Pier

Et question nature, les Chicagoans sont plutôt bien lotis : les Grant, Millenium et Lincoln Park pour ne citer qu’eux, le Chicago Center for Green Technology – fermé pour la fête du travail, zut ! -, les quartiers verts ou encore les poubelles BigBelly Solar, BigBelly Solar Powered Trash Compactornouvelle génération de compacteurs solaires permettant d’améliorer la collecte et le recyclage des déchets. Avec une capacité de stockage cinq fois plus élevée qu’une poubelle classique et un système informatisé auto-alimenté informant en temps réel de l’état de remplissage, c’est moins de voyages de récupération des ordures, moins de carburant et de main d’œuvre, donc moins d’émissions de gaz à effet de serre… et plus de conscience.

La métropole mondiale, fief des Bulls et de Barack Obama, recèle aussi de joyaux culturels et architecturaux aussi brillants les uns que les autres : Art Institute of Chicago, Chicago Cultural Center, Chicago History Museum, Cloud Gate, Willis Tower (plus haut building des Etats-Unis) et tellement d’autres manqués par ce passage en coup de vent… Ce sera pour une prochaine fois !

Roy Lichtenstein Pop Art

Cloud GateMan Ray - Chess

2 réponses à “Sur Chicago, il souffle comme un vent de musique

  1. Hello Ste,

    Contents de voir que tu as aimé la ville. Cela nous manque beaucoup de ne plus te voir quand on veut. Mais même si on est loin, on pense à toi et pour faire suite à ton article, profite bien de là où le vent t’emportera. On espère te revoir bientôt! Énormes bisous

    • Vous me manquez aussi, mais oui, on se reverra ! J’espère que tout va bien de votre côté, et à bientôt pour de nouvelles aventures, bisous :)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s