Toronto, here we go

Quand la sœur débarque à Montréal, ben on va à Toronto. Question de logique. Ou pas. Toujours est-il que nous partons pour la capitale de l’Ontario, véritable ville à l’américaine et connue pour être la plus vaste du Canada.

Premier détail, leur système de métro, et plus particulièrement leurs tickets. En fait, c’est plutôt leur absence qui surprend. Les Torontois préfèrent visiblement attendre que le guichetier leur ouvre le passage à tour de rôle. Bon, ne soyons pas mauvaise langue, ils ont quand même des tickets… de jeu. Sur mon « pass » journalier, l’agent de la Toronto Transit Commission a tout bonnement gratté les cases correspondantes à la date du jour. Archaïque selon certains, ludique pour d’autres, mais néanmoins véridique. Qu’à cela ne tienne, la TTC, décidément à la pointe de la technologie, a dévoilé à la télévision ontarienne son projet, dans un avenir proche, de se doter d’un pass magnétique qui détiendra un abonnement périodique, et qui permettra en outre de passer les tourniquets sans avoir à faire appel à quiconque. Révolutionnaire, je vous dis !

D’ailleurs Toronto, paradoxalement à son statut, ne nous a pas paru pas si grand que ça, et nous avons pu faire la plus grande partie de nos marches à pied. Nous sommes ainsi passés devant Oxford Street, Bond Street, London Street, Kensington Market, Queen’s Park… Tiens, on était où déjà ? L’hôtel de ville, fruit d’un concours d’architecture, vaut le détour. Tout comme la CN Tower, véritable tour de contrôle touristique (initialement tour de télécommunication). Mais il faut bien l’avouer, quelle vue !

Avant de quitter la ville, nous nous rendons au Bata Shoe Museum, véritable temple de la chaussure, qui retrace son histoire des temps les plus anciens jusqu’à aujourd’hui. Un paradis pour certaines, un enfer pour moi (ou presque).

Et pour conclure ce périple, direction les célèbres Chutes du Niagara pour découvrir une véritable merveille aquatique. A cheval sur le Canada et les États-Unis, les Chutes sont un classique à travers le monde entier. Et pour cause : entendre le son des Chutes, ressentir leur puissance et pouvoir y observer des arcs-en-ciel, ça ne laisse pas de marbre.

Hôtel de ville de TorontoHôtel de ville ou complexe hôtelier ?

Hôpital ou building de luxe ?Hôpital ou capital ?

Pass journalier ou ticket à gratter ?Pass journalier ou ticket à gratter ?

Une voiture de hippie en plein Kensington MarketUne voiture de hippie en plein Kensington Market

Toronto by night - CN TowerToronto by night, CN Tower

Niagara Falls 1Chutes du Niagara, je peux pas aller plus près…

Niagara Falls 2

Niagara Falls rainbowsDouble arc-en-ciel ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s